La formation qualifiante, plus importante que jamais d’après François Legault premier ministre Québécois

La formation qualifiante est une étape essentielle voire indispensable pour mieux affronter le marché du travail. Les expériences de certaines personnalités actuelles ayant réussi sans diplôme et sans avoir fait de longues études peuvent laisser entendre la futilité de la formation. Nous pouvons citer par exemple Steve Jobs d’Apple, Bill Gates de Microsoft, Mark Zuckerberg de Facebook, Ingvar Kamprad d’Ikea ou encore Gérard Depardieu et Jo-Wilfried Tsonga. Les rangs des adeptes de l’école de la vie s’épaississent de plus en plus de nos jours. Le système éducatif et plus particulièrement les études supérieures perdent progressivement leur crédibilité.

Cependant, la formation diplômante présente de nombreux avantages aussi bien pour vous en tant qu’étudiant que pour la nation. Par le biais d’une formation, vous pouvez apprendre en peu de temps ce que la vie vous enseigne en plusieurs années. Outre ce facteur temps, la garantie d’un emploi à la fin d’une formation est aussi un avantage non négligeable. Il n’y a que la formation qui puisse assurer une meilleure productivité et une maîtrise parfaite d’un métier. Face au taux de chômage relativement élevé de 8,6 % en 2019 en France, l’investissement dans la formation qualifiante est parmi les meilleures solutions.

Au Québec, la formation est une priorité

Lors de son discours d’ouverture de la première session de la 42ème législature, le premier ministre Québécois, François Legault, a annoncé clairement les trois grandes priorités de la province. L’éducation est la plus importante de ces priorités et devient plus que jamais une affaire d’Etat. « L’éducation est le plus important facteur de bien-être, d’épanouissement et de richesse des individus, mais aussi des collectivités. » a-t-il souligné. Cet aménagement du système éducatif commence dès la prématernelle et continue jusqu’à l’enseignement supérieur.

Il faut synchroniser les formations avec les besoins des entreprises. Ce système gagnant-gagnant est avantageux à la fois pour les étudiants et les entreprises. D’un côté, les jeunes n’auront pas de difficulté à trouver un emploi adéquat à leurs diplômes. De l’autre côté, la pénurie de travailleurs frappant certains secteurs est évitée. « Le moyen le plus puissant d’augmenter notre niveau de richesse, à long terme, c’est de mieux réussir en éducation. » a expliqué François Légault. Autrement dit, la formation un gage de réussite pour l’étudiant et également le garanti du développement d’une nation.

« Pour le gouvernement, l’éducation supérieure est aussi un levier pour créer de la richesse. Pour les étudiants, d’abord, mais aussi pour toute la société québécoise. » a-t-il réitéré.

La formation qualifiante pour lutter contre le chômage

Depuis plusieurs années, la France est rongée par un chômage de masse touchant aussi bien les jeunes que les seniors. De plus, ici plus qu’ailleurs, le niveau de chômage par population est fortement corrélé au niveau de qualification. En effet, le taux de chômage chez les jeunes dépourvus de diplôme est 4 fois plus élevé que celui des jeunes détenant des diplômes d’enseignements supérieurs. Ce sont surtout les jeunes qui quittent le système éducatif sans diplôme ni qualification qui rencontrent des difficultés sur le marché du travail.

Quelles solutions avons-nous alors pour faire face au chômage ? Il est important de souligner que la création d’emploi est corollaire à l’activité économique et les demandes de travail des entreprises. Autrement dit, la croissance économique est un facteur de diminution du taux de chômage. Ainsi, selon Bruno Ducoudré, économiste à l’OFCE, pour lutter contre le chômage, « Il vaut mieux investir massivement dans la formation pour répondre aux besoins de main-d’œuvre dans les métiers hautement qualifiés qui assureront la croissance à long terme. » Les formations pour les chômeurs peuvent certes être bénéfiques pour assurer la main-d’œuvre pour certains secteurs en difficulté de recrutement. Cependant, la meilleure alternative réside dans les formations qualifiantes pour tous les jeunes. Les emplois aidés censés faire sortir les gens du chômage ne garantissent pas un retour durable vers l’emploi. Seuls les contrats longs renforcés par des formations permettent d’assurer un travail décent à long terme.

Le modèle de réussite allemand basé sur la formation professionnelle duale

L’Allemagne est connue pour ses performances économiques et sa compétitivité exemplaire. Ce n’est pas le fruit du hasard puisque la valorisation du facteur humain dans l’entreprise figure parmi les bases de cette réussite. Plus précisément, les employés tout autant que les dirigeants ont bénéficié d’une formation initiale dans le cadre du système de formation duale.

Ce système assure une insertion professionnelle à la fois précoce et durable. Il est également efficace vu que le pays affiche le taux de chômage le plus bas de l’Union Européenne (3,2 % en 2019). Cette formation par l’apprentissage permet d’associer le savoir théorique et technique à une compétence d’action. « La formation duale est ainsi au cœur d’une culture entrepreneuriale largement partagée, fondée sur une démarche commune de performance tournée prioritairement vers l’amélioration constante des savoir-faire professionnels. » Explique René Lasserre.  Par conséquent, la formation en entreprise est le cursus par excellence pour obtenir des postes d’opérateurs qualifiés et de responsables techniques supérieurs. Elle est appliquée dans tous les secteurs d’activité et principalement dans l’industrie, la finance, le commerce et l’artisanat. L’accueil des apprentis ne reste pas l’apanage des grandes entreprises mais des entreprises de toute taille.

ISCIO, votre partenaire pour une formation qualifiante de qualité

ISCIO est l’école qui répond à vos attentes. Après votre bac, nous vous guidons dans l’orientation professionnelle à travers des conseils concrets et pratiques. Nous restons proches de chaque étudiant grâce à un accompagnement personnalisé. De plus, nos services s’étendent jusqu’au placement dans une entreprise d’accueil pour les alternants et les apprentis.

ISCIO est l’assurance de votre réussite. Notre large choix de filières actuels garantit des débouchés importants notamment dans le high-tech. 80 % de nos élèves trouvent un poste adéquat à leur diplôme dans les 3 mois qui suivent la fin de leurs études.

 

Laisser un commentaire

Minimum 4 characters